Blogue de Tourisme Hautes-Laurentides
Retour

Astuces De Canot-Camping Par Une Débutante : Attention De Ne Pas Tomber À L'eau !

Astuces De Canot-Camping Par Une Débutante : Attention De Ne Pas Tomber À L'eau !

Moi qui suis plutôt habituée au camping assez glamping, je me suis dit que j’embarquais sur la vague de la tendance canot-camping !!

Heureusement, ici dans les Hautes-Laurentides, il y en a pour différents niveaux. Que ce soit pour se rendre simplement à son lean-to au Parc régional Montagne du Diable ou encore pour le camping sur les îles au Parc régional du Poisson Blanc ou au Parc régional Kiamika. Pour une expérience complètement autonome, il est aussi possible de faire du canot-camping sur la rivière Mitchinamecus.

Par chance, j’ai eu la présence d’esprit de me dire que 12 kilomètres pour aller dormir sur une île… c’était peut-être un peu exagéré pour une fille pas tellement sportive; 5 kilomètres me semblaient plus raisonnables ! Mais entre nous, j’en aurais fait encore moins hihi ! Leçon numéro 1 : Respectez votre niveau d’activité physique lorsque vous réservez votre camping.

Donc, pour mon clan et moi, direction le Parc régional Kiamika. Ma «crew» pour cette expérience était composée de mon chum et de ma meilleure amie qui sont tous deux des débrouillards de la forêt et des habitués du camping. Puis, il y avait moi, la TRÈS débutante et mon ancêtre de chien qui n’avait jamais mis les pattes dans un canot. Nous avons donc opté pour le service de transport de bagages, et honnêtement je ne l’ai pas regretté ! À bien y repenser, nous aurions eu de la difficulté question de poids et de place dans le canot. Ce qui m’amène à ma leçon numéro 2 : Bien planifier votre équipement et votre nourriture pour éviter d’amener trop de matériel dans le canot.

Le trip de camper sur une île, c’est de se sentir seuls au monde et pour nous ça été très réussi. Trois journées à cuisiner, à nous baigner, à relaxer et à explorer les îles avoisinantes. Leçon numéro 3 : Peu importe votre niveau d’expérience, il suffit de l’essayer une première fois pour voir si vous aimez !

Une histoire qui commence bien et qui finit bien, mais l’un de mes moments préférés reste le retour du voyage. Alors que nous pagayions pour rentrer à l’accueil, nous avons aperçu des canots sur leur départ dont un groupe qui chargeait une valise à roulettes dans leur embarcation. J’aurais bien aimé les suivre pour voir comment ils allaient se débrouiller dans le sable, mais bon, il fallait bien retourner à la maison ! Leçon numéro 4 : Vous pouvez apprendre par l’observation : éviter les valises à roulettes en canot-camping !

Partagez sur vos réseaux sociaux!

Écrit par : Émilie

Publié le : 13 avril 2022

Pin It on Pinterest